Biographie

 

Diplômée d’un prix de chant à l’unanimité et d’un cursus concertiste en musique ancienne, Marine Chagnon étudie actuellement en Master au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe d’Elène Golgevit, après avoir terminé sa licence Mention Très Bien à l’Unanimité.

Dans un même temps, elle se forme en danse modern-jazz ainsi qu’en art dramatique. On a déjà pu voir cette mezzo-soprano sur scène dans Lola de Cavalleria Rusticana, la Tasse Chinoise et la Chatte de l’Enfant et les Sortilèges au Théâtre du Châtelet, Cherubino des Nozze di Figaro, Nancy de Albert Herring, ainsi que Georget des Trois Baisers du Diable d’Offenbach, et la Troisième Dame de La Flûte Enchantée. En 2016, Marine fait ses débuts à l’Opéra de Dijon avec Euridice de l’Orfeo de Monteverdi et dans le cadre d’une production jeune chanteur Annio de la Clemenza di Tito de Mozart. Elle est Venus dans le Ballo delle Ingrate de Monteverdi puis alto solo dans les Cantates BVW38 et BWV131 sous la direction de Paul Agnew au CNSMDP. 

Pour la saison 2018/2019, elle est lauréate de l’Académie Jaroussky et se produit entre autres à l’Auditorium de la Seine Musicale avec le Concert de la Loge (J. Chauvin) et l’orchestre Appassionato (M. Herzog). Elle est alto solo de la Passion selon St Matthieu à la Cathédrale Notre-Dame de Paris sous la direction de Jos van Veldhoven, ainsi que soprano 2 dans les Vêpres à la Vierge de Monteverdi avec l’ensemble la Tempête de Simon-Pierre Bestion. On a dernièrement pu l’entendre dans l’émission « Génération France Musique » de Clément Rochefort, aux côtés de Philippe Jaroussky. Elle interprète le rôle-titre de la Périchole au Théâtre National de Bayonne (S.Vatin/V.Vittoz).

Marine est lauréate des Académies de Villecroze et de Royaumont ; elle a reçu le prix Jeune Espoir du Concours International de Mâcon en novembre 2018 et le Prix Spécial du Jury du Concours International de Canari (Corse) en août 2019.

Leave a Reply